Mais récolte 2020

Le corn très dévalué retrouve des intérèts acheteurs;le maÏs suit

1 J'aime

On me propose achat maïs 2020 a 167 ?
c’est un bon prix ?
Y a bien longtemps que j’ai fait du maïs…

1 J'aime

Un bon prix non mais sachant que le matif est a 168 novembre la base est bonne.il faut faire si possible sécher ton mais et le stocker .Sinon profiter des bonnes bases avant de vider dans le trou de ta coop.

4 J'aime


Vous en pensez quoi ?Graphique mars 21 mais.

1 J'aime

Range horizontal, surveillance de la résistance immédiate actuellement testée.
Franchissement permettrait de naviguer sous 180.

3 J'aime


nous sommes arrivés ce week end dans le range supérieur pour aller chercher les 180 euros.Un marché plus poussif que le blé ou le colza .J’ai du mais a fauché mais j’attends l’expert climatique et pendant ce temps la il séche. Manu tu aurais le liens pour aller voir le carnet d’ordre .Merci

2 J'aime

Comme en blé.


J’ai un peu de mais a commercialiser il me faudrait un matif à 200 euros pour espérer équilibré la marge au vu des rendements catastrophique. Mais je suis réaliste le 180 difficile a passer en espérant que le blé ne fasse pas demi tour trop vite.

4 J'aime

D’accord avec toi, 180 c’est déjà un bon prix objectif en maïs. Malheureusement le marché ne peut pas toujours compenser les mauvais rendements, sauf à faire comme en blé comme le répète Manu et avoir acheté avant des calls/lots sur le support 160 ce qui t’amènerait à 200.

5 J'aime

D’accord avec toi sur les 160 je me suis poser la question j’avais des lots colza et blé je n’ai pas cru au mouvement haussier du mais suite au covid et l’effondrement des cours du pétrole.

3 J'aime

Souvent ce qui arrive à trop lire le blabla des payants,on se fait de mauvaise idées,mauvais sentiments et c’est le contre pied;on se fait quasiment tous piéger;heureusement que le site VSB est là pour cadrer

5 J'aime

Oui dans la berezina de Mars on a rapidement parlé d’achats blé colza pétrole actions indices et donné les niveaux 170-180, 340-360, 15-20 $…
Pendant que ça parlait dans le vide en effet.

3 J'aime

@Eric, j’ai été abonné à ODA, ce qui m’a permis de saisir les fondamentaux et l’intérêt du timing sur les marché des grains, cela a été un moyen de m’intéresser aux historiques des prix des marchandises qui me font vivre. Depuis la Bérézina économique du sus-nommé ( et même bien avant) , j’ai exploré les sites divers (et sans aucun doute pas tous) qui nous parle des fondamentaux, (grainwiz, agritel, pilotersaferme, ATT et d’autres) et jeté un oeil sur quelques « outils » de gestion de la commercialisation (perfarmer, captain farmer, max).
Cependant, suivre les graph est le plus simple et la solution qui me conviens le mieux pour vendre correctement mes grains. (moins de temps passé, efficace en un coup d’oeil quand tu es habitué à les lire). Ce qui ne m’empêche pas de lire avec intérêt certaines articles sérieux sur les fondamentaux du marché, mais qui sont rarement des anticipations mais plutôt des explications à posteriori et c’est le grand problème des infos fondamentales facilement accessibles
Je délivre la palme du pire à (fondamentalo-techno-ésoterique) ATT.
Et il ne faut jamais oublier qu’il est infiniment difficile de vendre au plus haut et d’acheter au plus bas.
1/ connaitre ses coûts de production et la qualité de sa récolte dès qu’elle est a l’abri
2/connaitre les supports et résistances de vos marchandises
3/ appuyer sur le bouton sans regret quand le prix vous permet de vivre et/ou quand le prix est confortable//versus son historique, savoir décider.
4/ si accessible et temps disponible, explorer les fondamentaux (exemple,covid a entrainé hausse de la demande de blé local (France) pour farine en supermarché, et fait chuter la demande d’huile en restau collective(asie) (ces 2 infos ne suffisant pas a établir une orientation probable du marché)
5/ mettre en concurrence vos acheteurs: les appeler régulièrement pour connaitre leurs offres: internet permet d’avoir un vision du marché (avec des acteurs comme biagri par exemple, ou agricote) mais parfois les opérateurs locaux font des « opérations spéciales » pour compléter un train (ou anticipant une hausse avec des infos que l’on a pas?) A proximité des résistances, je fait le tour des opérateurs, on est parfois surpris!

15 J'aime

Résumé intéressant.
Perso je ne lis rien. Surtout pas les ventilateurs d’abonnements, qui ne savent pas gagner en réel.
Que des graphiques. Et du travail.
Et s’intéresser aux offres physiques en effet.

Ceux qui vous noient ne sont pas des gagnants sur les marchés. Juste des vendeurs de papiers.
Les pros qui gagnent depuis des années n’écoutent pas les autres et surtout pas les gars dont tu parles, ou ce qu’il en reste.
La seule école intéressante = qui paie, est de travailler avec des traders qui vivent du trading. C’est totalement autre chose dans la compréhension du marché.
Et là ça gagne.

5 J'aime

Finalement les 180 étaient pas si durs à passer ! :smiley:

2 J'aime

3 J'aime

Direction 190 maintenant sur mars .Le spread d’une vingtaine d’euros continue de suivre le blé.

3 J'aime

Le CORN a le potentiel d’aller sur 450 voire 500.
On est à 420.

Par contre dans l’historique la corrélation n’est pas toujours bonne avec le blé.
Cela ne l’a pas forcément fait monter plus, ni empêché de baisser.

Disons que c’est du côté des points positifs mais il faut en priorité rester concentré sur l’analyse du blé.
2012 ce n’est pas tous les ans.
On prend les moyens qu’il faut pour bien analyser et vendre, mais on ne fantasme pas à la mode vendeur d’abonnements dont le seul intérêt est de faire miroiter la lune.

5 J'aime

Vu l équation de l année, le maiis va peut être repasser au dessus du blé … quel objectif de vente se fixer ?

4 J'aime

Quasi touché 200 sur la Novembre c’est déjà un niveau de ventes important depuis 2013. Au moins une partie obligatoire pour moi.

7 J'aime