Stress mental et marchés


#1

Le mental est la clé la plus importante sur les marchés. Ci-dessous une astuce pour évacuer le stress.
Un truc bien connu mais encore faut-il le mettre en place…


#2

Oui, le mental est peut-être même plus indispensable que la technique.
Tout du moins, avec mental + supports/résistances on fait tout.

Pour appuyer sur le bouton quand ça monte fort, il faut résister à tous ceux (et à soi-même) qui disent : “attendons, moi je vends pas dans la hausse, c’est le décollage des céréales, …”.
Idem dans la chute pour résister à l’envie de brader, et pour avoir la force de se mettre à acheter (des calls, des futures, revendre ses puts, racheter ses couvertures).

Quand le blé a tapé les 210 le 18/12/2014 (ou le 1/7/2015), fallait les entendre tous les haussiers, rêveurs, vendeurs de rêves… tous ceux qui clamaient qu’il fallait attendre !
Perso, objectif 210 atteint, je n’ai jamais vendu autant (physique, matif) dans la 1ère heure de la journée !
On ne réussit pas à tous les coups, mais cela vient peu à peu.

Idem pour la stratégie colza : calls en bas dans les chutes, ventes en haut sur les résistances.
Récemment c’était facile les 420, on en a tellement parlé d’avance, depuis des mois.


#3

Pour être zen, il faut aussi avoir une stratégie de vente à l’avance,
et pour la récolte 2016, à quelques semaines maintenant de la fin de campagne,
LES STRATÉGIES BLÉ COLZA indiquées AVANT MOISSON
s’avèrent toujours être LES MEILLEURES ! :slightly_smiling_face:

COLZA
VENTES 1 : 380 + CALLS 340 = 420
VENTES 2 : 420 + CALLS 340 = 500

BLE
Couvertures indiquées depuis 195, et renforcées sur 170.
Plus calls avec 100% de bénéfices en Juillet 2016.

A noter que le trader/l’investisseur humain est toujours meilleur que l’algorithme et le robot. :wink: