Blé: actualités


#102

Je ne suis pas du tout (du tout) sûr que le blé coté à Minneapolis soit du blé dur!!!
Mais bon, ce n’est qu’un financier ASSET et truc machin.
Comme beaucoup, il traduit Hard Wheat par Blé dur!!!
Je croyais que le blé dur, c’était le Durum (wheat)!


#103

Blé (etc) Australie
juin (2017) est le 2ème le plus sec de tous les temps selon Abares. Les crops rating ne partent pas pour crever des plafonds.
Si je me souviens bien la récolte australienne de blé a été une année (2009??) de 9 millions de tonnes seulement (35 millions en 2016 et pour l’instant, 22 à 23 millions prévues en 2017. On est encore à 3-4 mois du début des récoltes, alors, à suivre.
Carte ci-dessous avec plein de rouge (severely deficiency) dans les grandes régions à blé WA, SA, Vic, NSW.

June 2017 rainfall below average for most of north & south Aus. Nationally it was 2nd driest June on record, w/ rainfall 62% below average.

https://t.co/cMV9mlDaZs


#104

Tu nous parlais de call spread , comment les achètes tu,
Dans quelle situation c’est intéressant de le prendre
Merci de ta reponse


#105

Pour acheter un spread de Calls, il faut acheter des Calls et vendre des Calls d’un strike supérieur.
Il faut pouvoir vendre des options pour faire ça, sinon pas de spread.

La vente sèche d’options sans couverture (par des futures ou des options) est excessivement risquée.

Exemple avec des prix choisis pour l’exemple uniquement
Achat d’un blé décembre 180 call à 4,00 soit -200E
Vente d’un blé décembre 190 call à 3,00 soit +150E
Coût 1,00/tonne plus commissions du broker soit
50E + 15E (par exemple pour les 2 options)
Risque de perte maximale 65E
Gain maximal possible si future passe les 190
10*50-55=445E
445E si votre broker ne vous pique pas de commissions pour des exercices d’options et si les options sont gardées jusqu’à l’échéance ou exercées simultanément. L’acheteur d’une option sur blé peut l’exercer chaque jour. Si c’est le cas, il suffit d’exercer la sienne et les futures se compensent.


#106


#107


#108

Merci,
Si tu as jusqu’à 17/18 nous verrons l’évolution.

Après, le principal c’est de suivre les repères du marché, c’est le plus utile… 170 BLE 500 WHEAT…


#109

Dégradation des blés allemands
Une des alternatives des blés HRS
américains est en train de disparaitre
sous les pluies
De nombreux opérateurs tablaient
sur les blés allemands comme une
alternative crédible au manque de
blé à forte teneur en protéine. Or la
qualité des blés allemands pourrait
ne pas atteindre les standards en
termes de poids spécifique et de
temps de chute de Hagberg.
Ces 30 derniers jours, la plupart des
régions allemandes ont reçu entre
50 et 120mm. Les prévisions des
prochains jours annoncent entre 80
et 150mm de précipitations. Le
risque de germination est aussi très
important puisque les blés sont à
présent tout proches de la maturité.
La Pologne et les pays Baltes sont
aussi touchés, mais dans une
moindre mesure.
Alors que deux autres pays producteurs
de blé à forte teneur en protéines
connaissaient une forte
sécheresse (l’Australie et le Canada),
la consommation des blés à forte
teneur en protéine doit d’autant être
rationnée de façon plus importante.
En France, le volume de production
sera correct, nous tablons sur
37,2MT. Les qualités dans les hinterlands
portuaires sont excellentes
que ce soit les taux de protéines ou
les poids spécifiques. Les blés fran-
çais ne pourront remplacer les blés
HRS qu’à la marge. En effet, le type
d’amidon ne correspond pas. Par
contre, la dégradation des qualités
allemandes ouvre la voie à un potentiel
d’export important que ce soit
vers les pays tiers ou vers les pays
de l’UE. De plus, le blé français est
bien plus compétitif que d’habitude
pour cette période de l’année. Le blé
français n’est plus seulement le
moins cher sur le Maghreb, il n’est
aussi qu’à 4$/T des blés de la mer
Noire dans le dernier appel d’offres
du GASC.
Cette compétitivité française doit
être rationnée pour limiter les
exports français vers des destinations
« low cost » comme l’Egypte
et les réorienter vers des destinations
plus qualitatives comme l’Algé-
rie ou certains pays du Moyen
Orient.


#110

blé allemand


#111

blé americain


#112

#113

#114

#115

#116

#117

on nous parle souvent de d’augmenter la qualité pour l’export mais elle n’est pas vraiment rémunéré


#118

On en est ou avec la récolte allemande de blé ils ont réussi à récolter?


#119

#120

La qualité est nécessaire pour bouter le blé hors de France…sinon, les prix pourraient tomber encore plus bas en période de dégagement…Si blé francais pas bon cette année, imaginez un peu le prix matif…130 euros?


#121

Rapport USDA demain.

Sans krach brutal et général des bourses mondiales et du pétrole, les marchés se maintiennent proches des supports,
soit 160 BLE, 450 WHEAT, 360-365-370 COLZA (vigilance car on est sur le fil).

On est toujours en période de dégagement, la marchandise à écouler post moisson pèse.

Couvertures évoquées avant moisson pour les plus prudents, 380-390 COLZA, 180 BLE.
CALLS très largement gagnants sur 355 COLZA en Juin-Juillet.
Aujourd’hui, couvertures si 365 colza craque en hebdo, et blé mieux vaut viser sur Mai qui cote 10 euros de plus que Déc.