Blé: actualités


#41

#42

#43

Des blés écrasés par une grosse neige qui a fait pas mal de dégâts dans les grandes plaines, plus des dégâts de gel et quelques innondations, et la production US de blés va être (légèrement? ) affectée. Etats touchés: CO, KS, OK, TX, AR… Les specs funds étant hyper short, la hausse est forte.
Notez que les derniers chiffres de crop rating des blés ne tenaient qu’à peine compte de ces dégâts.
Une première estimation donnait 1, 3 MMT de perte de production, mais je ne sais pas si ce n’est pas uniquement à cause d’un seul des deux principaux facteurs affectant la production (gel ou neige épaisse).
Les futures US W et KW traduiront tout ça en probablement par une bonne hausse mais attention, le marché a toujours raison.


#44

Plus des blés HRW que SRW ?

Hausse en vue en effet, direction 175-176.
Attention au gap haussier qui aura de grandes chances d’être comblé, en tout ou partie.

A moyen terme et en fonction du wheat les objectifs accessibles restent 185-190 puis 205-210.
Au delà il faudra des fondamentaux plus inattendus.


#45

JT Cultures et Marchés
Blé, maïs : les situations climatiques et politiques aux États-Unis font monter les prix (05/05/2017)

Au sommaire :
• Orge, blé : FranceAgriMer annonce une dégradation des cultures en France,
• Blé, maïs : les conditions défavorables aux États-Unis font monter les prix,
• Maïs : les tensions États-Unis / Mexique font pression sur les cours à Chicago,
• Marché des grains : la publication du rapport USDA est très attendue le 10 mai.

Perso d’ici la moisson je ne vais jouer que les graphiques = supports/résistances, pour couvertures, options ou futures.


#46

VOLATILITÉ

Qu’on arrête de dire des c…ries à ce sujet.

Seules les années à forte volatilité ont permis d’avoir des prix au dessus des coûts de production = à prix rémunérateurs.


#47

Ça donne quoi les cultures dans ta région ? Moi en Eure et Loir, 40 mm depuis mai, ça ce présente bien.


#48

La France s’améliore partout avec les pluies et la fin du froid. Dans le monde aussi.
Rdv à la moisson.
Pour l’instant c’est idem n-1, seul le colza à du potentiel de hausse. Reste 3 mois pour que ça change en blé.


#49

Demain soir rapport USDA mensuel.

Marchés, rien à ajouter en attendant, haussier/acheteur au-dessus de 170 BLE Déc et 370 COLZA Nov.

En blé cela fait 9 mois que ça dure, le marché est acheté sur 170-172 (important) et vendu sur 175-177.
Range serré qui peut durer encore en attendant la moisson.
En dessous de 170, le niveau 160-165 est un support majeur de moyen terme pour la campagne 2017-2018, comme précédemment.
Pour ceux qui veulent se couvrir avant moisson, régulièrement du 180 dispo sur échéance Mai 18.

En colza, acheteur CT/MT sur 370, et fondamentalement acheteur sur 340-360.
1er objectif rapproché si on perce les 375-377 indiqués = se réinstaller au-dessus de 380.

A noter que j’ai indiqué en live les calls les moins chers de la campagne jusqu’à présent. Ils ont pris 20-25% en 3 jours. A suivre après le rapport.


#50

Pour calmer les ardeurs du marché l’USDA a annoncé des stocks monde 2017-2018 en hausse en blé et soja, et au-dessus des attentes. Finalement, ils ne pourront que diminuer par la suite ?
Seul le corn est inférieur aux attentes, unique lueur pour le moment.

Pour la suite, on reste sur les repères techniques indiqués, ils sont bien calés, des mois à l’avance. :wink:

A court terme, le pétrole poursuit son rebond, aidé par des stocks hebdo inférieurs aux attentes, cela nous offre un parachute momentanément.


#51

Rapport USDA (WASDE du 10 mai 2017) petit commentaire:
L’USDA fait gagner 3 millions de tonnes de potentiellement hypothétique supposé et sujet à caution stock de blé mondial fin 17-18, mais en mettant simplement 17 millions de tonnes de stocks de plus à la Chine!!!
Sans cette entourloupe, le stock mondial prévisionnel (c’est pour le 30 juin 2018, donc dans 13 mois et demi) serait en baisse de 14 millions de tonnes! J’dis ça, j’dis rien. Et les vrais stocks chinois qui sont mal connus des chinois eux-mêmes ne sont pas, quand ils existent, mobilisables pour le marché mondial.

Dans le même genre de supputation gratuite et imaginaire, je peux vous dire que l’état des cultures des blés d’hiver en France pour la récolte …2018…, donc dont les semences sont encore en formation dans les parcelles, est excellent et que la récolte …2018… sera exceptionnelle; je me base bien sûr sur l’état des cultures en mai 2018 !!! Et chez vous, , ça se présente comment vos blés récolte …2018…? Semis idéal en octobre 2017, hiver 17-18 clément, précipitations quand il faut… Vos silos doivent être prêts à recevoir cette abondante récolte …2018…
Voilà, c’est du même acabit que ce qu’invente l’USDA. J’dis ça, j’dis rien.


#52

Ca fait des annees que l’on charge la chine avec leur système d’evaluation de leur stock ,c’est commode
pour mentir.
Moi je suis prêt pour cette moisson abondante mais ca ne sera pas cette annee.


#53

ODA parle des stocks mondiaux sans la Chine.
Attention ce n’est pas forcément parole d’évangile avec eux, on se rappelle qu’à 210 ils ne vendaient pas…


#54

Si c’est vrai mais je ne (paye pas) lis pas leur prose, ODA sur ce point au moins a raison de virer la Chine des calculs mondiaux pour le blé (sauf import de 3 millions de tonnes) et le maïs (alors là, ça varie, mais les imports risquent d’augmenter car les sociétés d’Etat n’achètent plus le maïs à des prix imposés (qui étaient artificiellement haut); le maïs ne vaut plus grand chose et les paysans commencent à s’en détourner.
Relevé dans l’article de Cultivar: "la planète consomme chaque année 10 millions de tonnes de blé supplémentaires et 20 millions de tonnes de maïs"
La messe est dite, ça finira par se sentir sur les marchés.


#55

La hausse de la conso de blé annuelle a été de 28 Mt ;c’est l équivalent de la production française…il y aura bien du déficit la production a du mal à suivre


#56

Les graphiques nous le diront quand on passera 180 en blé et 500 en wheat.
A l’échelle mensuelle.


#57

Hausse de conso de blé de 28Mt pour qui et sur quelle période?


#58

#59

#60

Comme d’habitude ils sont haussiers !
(ce sont les mêmes qui ne vendaient pas à 210 en 2015, et en 2014, juste avant le plouf qu’on connait depuis, ou bien à 250 en 2008, ni même à 200 avant la chute…, etc je ne pourrai pas tout citer…)

Je partage leur idée d’une hausse (modérée) sur le blé récolte 2017 et donc je continue d’attendre
(rappel pour ceux qui ont besoin de couvrir/vendre tôt, le Mai 18 cote 180 régulièrement).

PS : je parle d’eux car il y a parfois des stratégies intéressantes. A contrario je ne cite jamais les guignols d’opérettes, lanceurs de fusées, animateurs de sites internets et autres raconteurs du même genre, qui ne font que de la mousse et de la comm… puisqu’ils sont incapables eux-mêmes d’investir sur les marchés. :wink: